Jeu Descartes

Apprenez à avoir une bonne fortune aux jeux de hasard.

Les règles

Ce jeu vous permet de parier sur le jet de dés. Grâce à votre intuition, percevez quelles faces vont sortir. A chaque essai le dé est lancé de façon aléatoire, par conséquent les faces gagnantes sont totalement imprévisibles.

Il s’agit de dés classiques à 6 faces, non pipés. Le jeu vous offre deux options :

  • un dé : percevoir la face qui va sortir (de 1 à 6)
  • deux dés : percevoir le total des deux faces qui sortiront (de 2 à 12)

Le principe du jeu est simple : pariez sur ce qui vous vient à l’esprit, et lancez votre dé (ou vos dés). Puis constatez si vous avez fait le bon choix – si vous avez pris conscience de votre intuition et suivi son conseil.

A chaque essai, vous avez la possibilité de miser une somme dont vous choisissez le montant en utilisant les touches « + » et « – ». Vous pouvez aussi cocher plus d’un choix (en mode un dé, jusqu’à 5 ; en mode deux dés, jusqu’à 10). Vos gains et vos pertes seront à la hauteur des risques que vous aurez pris.

Votre score calculé en fin de partie dépend à la fois de votre taux de succès, des montants de vos mises, et des solutions que vous avez cochées à chaque essai.

En mode un dé, si votre score dépasse 4000, vous basculez en mode deux dés.

En mode deux dés, si vous faites moins bien que -1000, vous basculez en mode un dé.

Faites vos jeux. Rien ne va plus !

Le petit plus du jeu

Quand vous jouez avec un seul dé, les 6 faces ont toutes la même probabilité d’apparaître : 1/6 = 16,66 %. En revanche lorsque vous jouez avec deux dés, les 11 possibilités parmi lesquelles vous devez choisir n’ont pas des probabilités identiques, car certains de ces nombres (somme des deux faces) s’obtiennent avec plusieurs configurations des deux faces. Par exemple, le nombre 2 n’a qu’une chance sur 36 de se produire car il correspond seulement à la paire (1,1) or il y a 36 paires de faces possibles ; le nombre 10 a une probabilité plus grande, de 1/12, car il est associé aux trois paires (6,4),(5,5),(4,6) ; l’option la plus probable, 7, a une 1 chance sur 6 d’être la somme car elle s’obtient avec les dés de six manières différentes.

Quand vous jouez avec deux dés, vous choisissez parmi les 11 possibilités, mais comme ces choix ne sont pas égaux ceci va immanquablement faire intervenir votre intellect. Celui-ci, plus ou moins consciemment, ne peut s’empêcher de faire des calculs, ce qui brouille l’information intuitive. Soyez vigilant, car ici réside le principal défi du jeu.

Pourquoi Descartes ?

Le philosophe René Descartes (1596-1650) confia dans une lettre à la princesse Elizabeth de Bohême, elle-même philosophe, qu’il avait observé que notre disposition intérieure influence ce qui nous arrive, jusque dans notre « fortune » aux jeux de hasard. Il avait notamment remarqué qu’un état de joie rendait cette fortune plus favorable. Voilà une idée a priori surprenante, venant de l’apôtre de la pensée rationnelle et de la séparation du corps et de l’esprit.

Pourtant, quelques décennies plus tard, son contemporain Blaise Pascal (1623-1662) fonda une nouvelle branche des mathématiques pour résoudre certains problèmes bien connus des parieurs. Cette « géométrie du hasard », ou théorie des jeux, devenue théorie des probabilités, est omniprésente aujourd’hui dans nos sciences et notre manière de penser. Et elle a permis, quatre siècles après Descartes, de montrer scientifiquement que son observation ou son intuition était juste : l’esprit peut influencer, consciemment ou inconsciemment, les faits aléatoires. Mais ceci est une autre histoire…

Télécharger "Classics Edition - Intuition Games" (Bientôt...)